logo_CESR

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l’utilisation des cookies pour permettre à la Région de réaliser des statistiques de visites.

Non, je souhaite En savoir plus

J'ai compris

Cookies

Les cookies sont des petits fichiers texte déposés sur votre terminal (ordinateur, tablette ou mobile) lors de la visite d'un site. Ils permettent de reconnaître un internaute, d'une visite à une autre.


La Région Normandie utilise l'outil Google analytics pour collecter des statistiques anonymes sur l'utilisation du site par les internautes (ex : pages les plus consultées, nombre de visiteurs, navigateurs utilisés, ...). En naviguant sur les sites de la Région, un cookie Google analytics est déposé sur votre terminal.


Les cookies sont gérés par votre navigateur internet (Chrome, Firefox, Internet explorer, Safari…). Vous pouvez désactiver et/ou supprimer les cookies dans les Options/Préférences de votre navigateur. Vous pouvez obtenir de l’aide dans le menu Aide de votre navigateur ou sur son site internet.
+ d’infos : www.cnil.fr

Message

L'apprentissage des langues vivantes en Basse-Normandie

Session plénière du 30 septembre 2003 - Rapporteur : Guy PAVIOT

Les langues étrangères comptent aujourd'hui au nombre des compétences clefs, tant au niveau individuel que pour un territoire qui souhaite se positionner à l'échelle européenne. Les enjeux de la maîtrise des langues étrangères sont politiques, mais aussi économiques et culturels. Ainsi, l'attractivité d'une région pour des investisseurs étrangers, de même que la vocation exportatrice de ses entreprises, dépendent en partie de la disponibilité de compétences linguistiques sur son sol.

C'est de ce constat que procède le travail du Conseil Économique, Social et Environnemental Régional, dont l'intérêt pour la question s'appuie également sur certaines spécificités de la Basse-Normandie. À cet égard, il faut citer en particulier la proximité des îles britanniques et anglo-normandes, ainsi que l'existence d'un réseau dense de relations internationales et de jumelages.

L'état des lieux effectué, qui se place dans la perspective d'une formation tout au long de la vie, porte donc aussi bien sur l'enseignement scolaire et supérieur que sur la formation professionnelle continue, sans omettre la formation d'initiative individuelle. Il s'agit en effet d'apporter une vision globale du problème afin de pouvoir déterminer les passerelles entre formation initiale, formation continue et formation d'initiative individuelle.

Quelques expériences particulièrement intéressantes menées dans la région sont également présentées. Elles permettent de confirmer l'existence de dynamiques de changement et mettent en évidence la montée en puissance de la notion de compétences.

De manière générale, la place accordée aux langues vivantes n'apparaît cependant pas à la mesure des enjeux. C'est pourquoi le CESER formule dans son avis des propositions pour encourager l'acquisition et la valorisation de compétences dans ce domaine.

Synthèse/avis du CESER
Rapport du CESER